2017-1985

 

Des tableaux

 

La peinture y est lisse et sans effets de matière, et le dessin glacé et sans bavures. Les tableaux sont construits selon les modalités suivantes: un arrière plan abstrait sur lequel se développe un dessin dissocié de son fond.

Différentes phases se sont développées ainsi : pour le fond d'abord des carrés et des triangles – en volumes puis peints – et depuis 2004, ces formes géométriques abstraites ont été remplacées par des formes organiques. Le dessin figuratif est devenue plus narratif. A l'objet solitaire – souvent un jouet – qui usait de l'effet de rupture d'échelle, a succédé un carnaval improbable.

Aujourd'hui des formes organiques contrarient un dessin figuratif et narratif qui raconte un carnaval improbable, dans lequel se promène un peintre et son chevalet.

 

Ces constructions picturales jouent sur un double effet, elles semblent évidentes mais ne sont pas sans arrières pensées. En multipliant les traitements – peintures et dessins dissociés, couleurs abstraites et dessins figuratifs, crayonnés et traits noirs définitifs – la perception est perturbée, se complexifie et le tableau est à l'image de la réalité multiple et complexe.

 


Expositions
Expositions